L’expédition terrestre gratuite est de retour pour les commandes de plus de 50 $
Banner - Qu’est-ce que le Juneteenth et pourquoi le célébrons-nous?

Qu’est-ce que le Juneteenth et pourquoi le célébrons-nous?

Parce que l’histoire est importante.

La Proclamation de l’émancipation, promulguée le 1er janvier 1863 par le président Abraham Lincoln, déclare libre tout esclave résidant sur le territoire de la Confédération sudiste. Bien que la nouvelle de l’abolition de l’esclavage se soit répandue dans tout le pays, ce n’est que deux ans et demi plus tard (le 19 juin 1865) que les soldats de l’Union ont appliqué la Proclamation à Galveston, au Texas, marquant Juneteenth comme le jour où l’esclavage a pris fin dans tout le pays. Ensuite, le 6 décembre 1965, le Congrès a ratifié le 13e Amendement, qui a aboli l’esclavage aux États-Unis.

Juneteenth est célébré dans 47 États et à Washington D.C. avec des rassemblements dans des parcs publics, des parades, des lectures de la Proclamation de l’émancipation et des repas en famille et entre ami.e.s pour célébrer l’histoire et la culture Noires. Il s’agit aussi d’un moment pour souligner la lutte pour l’égalité et les droits de la personne de la communauté Noire aux États-Unis.

Bien que le 13e amendement ait mis fin à la traite des personnes noires pour le travail domestique, agricole, et autres formes de travail non rémunéré, beaucoup voient un lien direct entre l’exception de la criminalisation dans le texte et l’incarcération de masse ayant lieu aujourd’hui aux États-Unis.

Le texte dit :

« Ni esclavage ni servitude involontaire, si ce n’est en punition d’un crime dont le coupable aura été dûment condamné, n’existeront aux États-Unis ni dans aucun des lieux soumis à leur juridiction. »

L’autrice et défenseure des droits civiques Michelle Alexander a écrit en profondeur sur cette faille, qui a permis la criminalisation des vies et de la culture Noires et autorisé la servitude involontaire d’une personne reconnue coupable d’un crime. Après la guerre de Sécession, de nouvelles infractions, qui comprenaient des affirmations vagues comme « ne pas faire preuve de respect » et des lois restrictives comme les Black Codes qui ciblaient directement les personnes Noires, ont ouvert la voie aux lois sur la ségrégation dans le Sud (lois Jim Crow), qui auraient des répercussions sur la vie des Noir.e.s pendant plus de cent ans. Dans La couleur de la justice : incarcération de masse et nouvelle ségrégation raciale aux États-Unis, Michelle Alexander écrit :

« Après une brève période de progrès pendant la Reconstruction, les Afro-Américains se sont retrouvés, une fois de plus, pratiquement sans défense. Le système de justice pénale a été employé stratégiquement pour forcer les Afro-Américains à retourner dans un système de répression et de contrôle extrêmes, une tactique qui continuerait de s’avérer fructueuse pour les générations à venir. »

Les États-Unis enferment plus de personnes par habitant que tout autre pays dans le monde, à un taux de 698 pour 100 000 résident.e.s et les Noir.e.s — 13 % de la population des États-Unis — représentent une proportion stupéfiante de 40 % de la population carcérale. L’histoire de Juneteenth, les causes du racisme systémique et la lutte pour la libération sont au centre du mouvement Black Lives Matter.

Cette année, Juneteenth est un appel à l’action pour protéger la vie des personnes Noires. Les organisateur.ice.s du mouvement Black Lives Matter ont déclaré :

« Juneteenth est un jour qui honore la liberté et la résistance Noires et met en lumière la contribution unique de la communauté Noire à la lutte pour la justice aux États-Unis. Ce Juneteenth est une occasion pour nos communautés de proclamer d’une seule voix que la vie des Noir.e.s compte, et que nous ne tolérerons rien de moins que la justice pour tout notre peuple. »

Des manifestations contre la brutalité policière et pour exiger la baisse du financement de la police en faveur des initiatives communautaires, ainsi que la démission de Donald Trump, auront lieu partout aux États-Unis à partir du 19 juin et pendant la fin de semaine. Pour en savoir plus sur les événements organisés près de chez vous, cliquez ici.

Si vous n’êtes pas en mesure de sortir dans les rues, le groupe Poor People’s Campaign organise une assemble numérique et une marche symbolique sur Washington le samedi 20 juin et le dimanche 21 juin. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Si vous participez à des manifestations ou une assemblée numérique, ou que vous voulez agir en allié.e de la communauté Noire, gardez ceci en tête :

-Faites vos recherches antiracistes et éduquez-vous, sans mettre le fardeau sur vos ami.e.s Noir.e.s.

-Remettez en question la suprématie blanche en vous et autour de vous et engagez-vous à changer les choses.

-Suivez et écoutez la voix des personnes Noires. Il existe des tonnes d’articles, de livres et de films pour vous éduquer.

-Soyez au courant de vos privilèges et engagez-vous à soutenir la communauté Noire.

-Sachez que vous ferez probablement des erreurs, mais qu’il est important de les admettre et d’être prêt.e à les corriger.

En plus de participer aux événements du Juneteenth, il y a de nombreuses autres manières de soutenir les changements à long terme revendiqués par le mouvement Black Lives Matter :

-Soutenir financièrement les entreprises Noires.

-Offrir votre temps et votre argent aux organismes gérés par des personnes Noires.

-En apprendre plus sur votre communauté locale, son histoire et l’influence du racisme.

-Reconnaître l’intersectionnalité et réfléchir à la façon d’élever les voix Noires et les possibilités pour les Noirs dans votre travail.

-Réapprendre l’histoire et y recentrer l’expérience de la communauté Noire.

L’histoire est importante, car elle façonne les fondements de notre société. En ce moment, nous avons le pouvoir de changer le cours de l’histoire d’une manière qui influencera d’innombrables générations à venir. En fait, nous avons déjà commencé. Il y a quelques jours, le New York Times a publié un sondage de Civiqs, une firme de recherche en ligne, montrant que le soutien des électeur.ice.s américain.e.s pour Black Lives Matter a augmenté presque autant au cours des deux dernières semaines qu’au cours des deux dernières années.

Graphique tiré de l’article du New York Times « How Public Opinion Has Moved on Black Lives Matter ».

Un graphique montrant le changement dans l’opinion publique aux États-Unis par rapport au movement Black Lives Matter.

La brutalité que nous avons vue le 25 mai avec la mort de George Floyd est la même violence à laquelle fait face les personnes Noires depuis le début de l’esclavage il y a plus de 400 ans. Cela fait 155 ans que le général de l’armée de l’Union Gordon Granger est arrivé à Galveston, au Texas. Malgré tout, il reste encore du travail à faire et en ce Juneteenth, nous devons nous engager à continuer à lutter jusqu’à ce que tous et toutes soient libres.