null

Les répercussions de la Covid-19 sur l’environnement

L’avis de notre partenaire du Pot de bienfaisance

Nous savions que la pandémie allait nous changer. Avec l’augmentation de la désinformation et des plastiques jetables, elle a aussi changé l’environnement.

Par contre, la Covid-19 a aussi eu des répercussions positives. Des images satellites ont montré une diminution spectaculaire de la pollution de l’air dans les endroits chauds du globe. En Chine, le confinement a entraîné une réduction de 25 % des émissions de carbone et de 50 % des émissions d’oxydes d’azote.

Mais quelles ont été les répercussions de la Covid-19 sur les organismes caritatifs qui luttent contre la crise climatique?

Nous avons discuté de ce sujet avec trois partenaires du Pot de bienfaisance : Sheila Morovati de Habits of Waste, Julianne Wait de Plastic Pollution Coalition et Matt Prindiville de UPSTREAM.

Quelles ont été les répercussions de la Covid-19 sur votre travail et les écosystèmes que vous protégez?

Julianne : Même pendant cette période difficile, nous avons continué à travailler pour réduire la pollution plastique. Nos efforts sont axés sur le plastique à usage unique et non médical, qui peut devenir un vecteur de transmission du virus. Selon les études, le virus de la Covid-19 vit plus longtemps sur le plastique que tout autre matériel. Malgré ces études, l’industrie du plastique a fait des efforts énormes pour profiter de la crise, positionnant le plastique comme le matériel le plus sanitaire. Pendant les derniers temps, la majorité de notre travail a été de contrer publiquement ces fausses déclarations en amplifiant les preuves scientifiques déclarant que le matériel lavable et réutilisable est plus sécuritaire pour nous et la planète.

Matt : Lorsque la pandémie a frappé et que les gens étaient occupés à veiller sur leur famille et à rester en affaires, l’industrie du plastique a vu une occasion d’exploiter la crise afin de faire renverser les lois sur l’interdiction des sacs en plastique et promouvoir que contrairement aux sacs réutilisables, ils sont sécuritaires et sanitaires.

Nous avons dû changer rapidement notre stratégie pour défendre l’innocuité des sacs réutilisables d’un point de vue de la santé publique, mais virtuellement. En plus de protéger la planète et de permettre aux entreprises de faire des économies, les solutions réutilisables offrent des occasions d’emploi et protègent la santé publique.

Sheila : La livraison des repas est plus populaire que jamais, donc nous redoublons nos efforts pour promouvoir notre campagne #CutOutCutlery afin les gens puissent recevoir des ustensiles en plastique sur demande seulement. De plus, plusieurs coalitions contre le plastique nous ont demandé de soutenir leurs efforts pour réduire l’emballage plastique dans les repas à emporter. Nous avons partagé comment notre campagne a été une réussite et comment nous pouvons élargir le mouvement pour réduire l’emballage. De plus, puisque les gens avaient peur de manquer de ressources pendant l’épidémie, nous avons constaté une augmentation de 50 % dans les ventes de bouteilles d’eau en plastique. Nous protégeons nos océans plus que jamais en rappelant aux villes, à la population et au California State Water Board de communiquer clairement que nos systèmes d’eau potable n’ont pas été touchés par la pandémie, donc il n’y a aucun besoin d’augmenter notre dépendance aux bouteilles d’eau en plastique.

Nous constatons aussi une augmentation des déchets due aux masques jetables. Grâce à nos recherches, nous avons appris qu’en plus d’être aussi efficaces que ceux à usage unique, les masques réutilisables permettent d’économiser de l’argent au fil du temps. Depuis que le gouverneur de la Californie a recommandé le port du masque à l’extérieur, les déchets causés par l’équipement de protection individuelle ont augmenté plus que jamais. Nous avons donc lancé une campagne promouvant les masques réutilisables écoresponsables et les économies qui en découlent.

Réduisez votre consommation de plastique en choisissant des contenants en métal réutilisables.

Une personne soulève une pile de boîtes à lunch en métal.

Depuis la Covid-19, quels sont les plus grands obstacles auxquels vous faites face pour gagner le soutien du public?

Matt : L’augmentation de la pollution de plastique à usage unique et la façon dont l’industrie du plastique envahit le marché et exploite la peur des Américain. ne. s à propos de la sécurité du matériel réutilisable, notamment les sacs, les tasses, les ustensiles, etc. Sans compter la désinformation sur la transmission du virus (p. ex. via les surfaces quand la menace réelle est la circulation du virus dans l’air). Nous avons développé (et continuons de le faire) plusieurs ressources promouvant la sécurité du matériel réutilisable, notamment une FAQ, une Webdiffusion : The Safety And Future Of Reuse et une déclaration signée par des professionnels de la santé, que vous pouvez consulter sur notre page Web : Reuse Resources for this Moment.

Comment l’industrie du plastique profite-t-elle des peurs de la population pour encourager la consommation de plastiques à usage unique?

Julianne : La tentative la plus évidente a été lorsque la Plastic Industry Association a envoyé une lettre aux US Department of Human Health Services demandant qu’ils appuient l’idée que les produits en plastique à usage unique sont le choix le plus sanitaire, même si les études démontrent que la Covid-19 vit plus longtemps sur le plastique que sur toute autre surface.

Même à l’époque, nous savions que cette allégation était fausse. Depuis, plusieurs preuves allant à l’encontre de cette affirmation ont été révélées.

Le 22 juin, 125 professionnels de la santé ont défendu publiquement la sécurité des produits réutilisables, déclarant que les produits jetables ne sont pas plus sécuritaires que leur contrepartie. Comme l’a si bien dit le Forum économique mondial en mai : « Il y a plusieurs choses que nous pouvons tous faire pour ralentir la propagation de la Covid-19, mais utiliser des sacs en plastique à usage unique n’en fait pas partie. »

Quelles ont été les répercussions positives sur les émissions de CO2?

Sheila : Avec la baisse de la circulation routière, les émissions de CO2 ont diminué considérablement. Nous aimons voir à habitsofwaste.org les nouvelles façons de diriger une entreprise. Nous apprécions les grandes entreprises comme Twitter qui annoncent que les employé.e.s peuvent continuer à travailler de la maison indéfiniment. De plus, nous sommes ravi.e.s que les gens réalisent l’inutilité des grandes conventions nécessitant le transport aérien. La diminution du trafic aérien a eu des répercussions positives considérables.

Zoom, Google Meet et Microsoft Teams ont permis aux petits et grands groupes de se rencontrer et de prouver au monde entier que nous pouvons faire notre travail de façon plus écoresponsable. Nous réalisons que plusieurs personnes apprécient ces nouvelles solutions et que travailler à distance leur permet de passer plus de temps avec leurs proches sans nuire à leur productivité. Lorsque ces situations avantagent tout le monde, elles sont plus enclines à devenir la nouvelle norme bénéfique pour les employé.e.s et la planète. À Los Angeles, nous avons pu respirer l’air le plus pur depuis 30 ans, et il y a eu moins d’embouteillages! Il existe d’autres exemples où la qualité de l’air a été améliorée; par exemple, on pouvait voir l’Himalaya de l’Inde pour la première fois depuis plusieurs décennies. C’est magnifique, mais notre objectif à Habits of Waste est de rappeler à la société de poursuivre la lutte.

De quelles façons les gens peuvent-ils faire du bénévolat de la maison pour vos initiatives?

Julianne : Choisissez des options réutilisables plutôt que jetables dans votre vie quotidienne. Signez l’une de nos pétitions, comme celle demandant aux entreprises de plastique d’arrêter d’exploiter la peur de la population pendant la pandémie. Signez-la ici.

Aussi, joignez-vous à notre Coalition en tant qu’individu, entreprise ou organisme. Nous avons besoin de votre voix et de votre soutien pour mettre fin à la pollution plastique.

Matt : D’abord, vous pouvez rester à l’affût en consultant les nouvelles, les événements et les ressources en vous abonnant à notre liste d’envoi ou en nous suivant sur Instagram, Facebook ou Twitter. Vous pouvez aussi écouter notre balado Indisposable, mettant en vedette des héros et des héroïnes du mouvement réutilisable qui trouvent des solutions novatrices à la pollution plastique, même pendant la pandémie de la Covid-19. Pour terminer, si vous souhaitez offrir votre temps et expertise, écrivez-nous à info@upstreamsolutions.com.

Sheila: Tout le monde peut se joindre à nos campagnes sur la diminution du plastique (#CutOutCutlery et #DrinkTap) à partir de la maison.

Pour #CutOutCutlery, vous recevrez un courriel d’activation, qui se complète rapidement. Le courriel rédigé à l’avance est envoyé aux applications de livraison et leur demande de changer les paramètres de défaut de leur appli afin que les ustensiles en plastique soient disponibles sur demande seulement. Voici plus d’informations sur la campagne et la page du courriel d’activation.

Prêt.e à changer les choses? Vous souhaitez diminuer votre consommation de plastique? Consultez notre article Comment dire adieu au plastique.