Banner - L’étrange histoire du liège

L’étrange histoire du liège

Sauver les forêts de chêne-liège et inventer des contenants en liège durable.

Les forêts de chêne-liège n’ont rien à voir avec les champs de pommes de terre, mais dans la région d’Alentejo au Portugal, beaucoup sont gérées de la même façon, ce qui a des répercussions dévastatrices. Tobias, un membre du groupe sans but lucratif Eco Interventions, enseigne aux gens de la région comment régénérer les forêts indigènes. Il aide aussi Lush à créer un nouveau contenant durable à pain shampooing.

Le liège, une question épineuse

Suffit de conduire sur les routes de terre poussiéreuses d’Alentejo pour voir des montagnes d’écorces de liège qui attendent d’être ramassées. Le Portugal aime tellement le liège qu’en décembre 2011, le chêne-liège a été déclaré à l’unanimité comme arbre national du pays.

« Dans la région d’Alentejo, lorsqu’on parle de forêts, tout le monde pense au liège. Les gens sont très tristes de voir les arbres mourir. C’est une grande inquiétude pour elleux. Iels ne comprennent pas qu’iels sont en train de les tuer. »

Par peur des feux de forêt qui se propagent rapidement, beaucoup de propriétaires fonciers ont coupé les sous-bois des forêts. Certains d’entre eux labourent le sol en profondeur (une pratique courante pour les champs de pommes de terre), ce qui endommage les systèmes racinaires des arbres.

Dans la région d’Alentejo, les forêts de chêne-liège gérées de façon durable ressemblent à des jungles. Plus de 25 espèces d’arbres différents y poussent et protègent le sol de la chaleur intense du soleil avec leurs branches.

« Il y a aussi le sous-bois, dit Tobias, et l’arbousier, un arbre qui donne des fruits rouges. Tout le monde en mange, même les animaux. Les gens les utilisent pour fabriquer de l’alcool. Il y a beaucoup d’autres couches de végétaux, et beaucoup de champignons, dont certains sont comestibles. C’est un écosystème très complexe. »

Eco Interventions trouvent des façons efficaces de travailler en harmonie avec la nature et de rééduquer les résident.e.s sur la gestion durable de la terre. Heureusement, iels ne manquent pas d’idées. L’une des plus importantes est de proposer des taux inférieurs aux propriétaires fonciers que ceux offerts par les entreprises de labourage pour retirer les broussailles inflammables. Tout le monde y gagne : Eco Interventions rééduque les résident.e.s tout en reboisant des espèces indigènes, et les propriétaires fonciers obtiennent un sol et des arbres plus sains pour un prix moindre.

Lush crée le contenant en liège

Le 21 septembre 2016, Nick Gumery, membre de l’équipe des achats de Lush, et Tom Chambers, de l’initiative régénération et durabilité de Lush, se sont rendu à Alentejo pour voir le travail d’Eco Interventions. C’est à ce moment qu’ils ont eu une idée. Nick souhaitait utiliser un matériau plus écoresponsable que l’aluminium pour fabriquer les contenants à pain shampooing. C’est dans la forêt de chêne-liège au Portugal qu’il trouva une solution.

Nos nouveaux pots en liège conviennent parfaitement aux pains shampooing.

Un pain shampooing Seanik dans un nouveau pot en liège.

« Le liège est récolté seulement une fois aux neuf ans, explique Tom. C’est la limite légale pour ne pas endommager les arbres. Les gens peuvent penser que nous récoltons les arbres. Bien sûr que non! Nous pouvons seulement récolter l’écorce aux neufs ou dix ans afin de conserver les arbres. » De plus, lorsque votre contenant a atteint sa durée de vie, il peut retourner à la terre pour nourrir le sol sans le contaminer.

Tobias et son collègue Luis Matius ont travaillé dans le laboratoire du liège, un projet d’Eco Interventions. Rapidement, ils ont conçu un prototype du contenant de pain shampooing en utilisant une machine novatrice qu’ils ont créée eux-mêmes. Ensuite, Gile du Green Hub Lush a appliqué ses compétences d’ingénieur afin de modifier le processus de production et le rendre plus efficace. En novembre 2017, le premier lot était prêt pour les client.e.s de Lush.

Heureusement, Tom et Nick les avaient déjà testés et ont quelques astuces à partager :

  • Vous pouvez garder les contenants en liège dans la douche. « Le liège repousse l’humidité, ce qui permet de conserver le produit. », dit Nick.
  • Après avoir utilisé le pain shampooing, mettez-le dans le couvercle du contenant pour qu’il sèche plus rapidement.
  • Nettoyez le contenant une fois par mois (un restant de pain shampooing fait l’affaire) et laissez-le sécher pendant la nuit.
  • N’oubliez pas, une fois votre pain shampooing terminé, vous pouvez réutiliser le contenant encore et encore.
  • Ils flottent sur l’eau du bain!

Bientôt, l’équipement sera envoyé au Portugal, où Luis et Tobias souhaitent mettre sur pied une manufacture locale dans laquelle les pots seraient créés et envoyés directement aux boutiques. « Cela va générer beaucoup d’emplois pour les locaux. Les gens pourront remplacer les produits à base de plastique ou de matériaux non durables par du liège. En utilisant du liège et en vendant ces produits, nous soutenons la régénération des forêts indigènes. Grâce aux contenants pour pain shampooing, nous lancerons une petite industrie de liège durable! »