Nous offrons l’expédition gratuite pour tous les achats de 50 $ et plus. Magasinez maintenant, payez plus tard avec AfterPay. En savoir plus.
Banner - Canadiens, le temps est venu d’interdire les tests sur les animaux

Canadiens, le temps est venu d’interdire les tests sur les animaux

Le Canada pourrait être le prochain pays à devenir sans cruauté

En ce moment, dans des laboratoires aux quatre coins du monde, des animaux subissent de douloureux essais toxicologiques pour tester la toxicité de produits de beauté.

Des lapins, des souris, des rats et des cochons d’Inde terrifiés sont forcés d’avaler des substances ou d’en recevoir dans leurs yeux ou sur leur peau. Puis, on les laisse souffrir pendant des jours ou des semaines sans analgésique. À l’échelle mondiale, près de 500 000 animaux souffrent et meurent chaque année pour tester des cosmétiques.

Malheureusement, cette pratique cruelle est encore légale dans environ 80 pays, y compris le Canada. Certains pays, comme la Chine, exigent légalement que de nombreux produits soient testés sur les animaux.

Nous avons maintenant l’occasion de dévoiler la face cachée de l’industrie de la beauté et d’abolir les tests sur les animaux au Canada.

Loi sur les cosmétiques sans cruauté

La campagne #BeCrueltyFree Canada, menée par la Humane Society International et Alliance animale du Canada, a été menée en collaboration avec la sénatrice Carolyn Stewart Olsen, qui a soumis le projet de Loi sur les cosmétiques sans cruauté en 2015. Le projet de loi est en cours d’examen par le Sénat. S’il était adopté, il mettrait fin à l’expérimentation animale au Canada pour les produits et les ingrédients, et abolirait la vente des cosmétiques et des ingrédients ayant été nouvellement testés sur les animaux dans d’autres pays.

Depuis son lancement en 2013, la campagne a obtenu le soutien de célébrités et d’entreprises voulant mettre fin aux tests sur les animaux. Plus de 110 000 Canadiens et des dizaines de marques sans cruauté ont signé la pétition #BeCrueltyFree Canada pour soutenir la Loi sur les cosmétiques sans cruauté.

Grâce à cette loi, le Canada rejoindrait 34 pays progressifs, notamment l’Inde, l’Israël et les pays de l’Union Européenne qui ont interdit l’expérimentation animale dans le domaine des cosmétiques. Des projets de loi similaires sont présentement à l’étude aux États-Unis, au Brésil, à Taiwan, en Australie, en Argentine et plus encore, sous la direction d’équipes de la campagne #BeCrueltyFree.

#BeCrueltyFree est la campagne la plus importante de l’histoire de la lutte contre les tests sur les animaux. Menée par HSI en partenariat avec des organismes de protection des animaux dans plus d’une dizaine de pays, son but est simple : créer un monde où aucun animal n’aura à souffrir au nom de la vanité humaine.

La campagne #SansCruauté en action

La campagne #SansCruauté en action

Éviter les tests sur les animaux

Comment les entreprises feront-elles pour produire de nouveaux cosmétiques sans expérimentation animale? Les ingrédients sécuritaires existants sont la clé. Des centaines d’entreprises n’ont pas recours aux tests sur les animaux, mais créent néanmoins de nouveaux cosmétiques sécuritaires et fabuleux, et ce, sans cruauté. Pour ce faire, ils choisissent parmi des milliers d’ingrédients dont l’innocuité a déjà été prouvée. Même s’il n’est pas possible d’effacer l’expérimentation animale qui a déjà eu lieu, chaque entreprise peut repartir à neuf et adopter des pratiques sans cruauté dès aujourd’hui.

De plus, les tests sur les animaux sont de plus en plus remplacés par des méthodes rapides, abordables et fiables qui n’ont pas recours aux animaux. Des modèles de peau humaine en 3D comme EpiDerm, faits de peau humaine artificielle cultivée en laboratoire, prédisent plus efficacement l’irritation cutanée chez les humains que les tests cruels effectués sur les lapins que ces modèles remplacent. Des méthodes prouvées n’ayant pas recours aux animaux existent également pour l’irritation des yeux, les allergies cutanées, et plus encore.

Alors pourquoi les entreprises continuent-elles d’utiliser les animaux dans leurs tests de toxicité? L’expérimentation animale continue largement en raison des conventions, parce que c’est ainsi qu’on a toujours procédé. Les tests sur les animaux sont donc la norme, même s’ils sont imparfaits. Les organismes de réglementation chargés d’approuver les cosmétiques pour utilisation humaine ont tendance à être très conservateurs dans leur approche et peuvent repousser l’approbation d’un produit si le fabricant leur fournit des données de sécurité basées sur des méthodes d’expérimentation non animales qui ne leur sont pas familières. HSI collabore avec les entreprises et les organismes de réglementation partout dans le monde pour faire accepter les méthodes d’expérimentation n’ayant pas recours aux animaux.

Les tests sur les animaux persistent, car certaines entreprises insistent pour mettre au point et utiliser de « nouveaux » ingrédients. Aucune donnée sur la sécurité n’existe donc concernant ces ingrédients (puisqu’ils sont nouveaux). Pour obtenir ces données, les fabricants doivent donc procéder à des tests sur les animaux. Pourquoi ne pourraient-ils pas utiliser des méthodes sans expérimentation animale? Ils le peuvent parfois, car, pour de nombreux tests, il existe une méthode supérieure n’ayant pas recours aux animaux. Malheureusement, des méthodes sans animaux n’existent pas toujours, parce que, pendant des années, investir dans des méthodes de tests sans cruauté n’était pas considéré comme une priorité au Canada et dans la plupart des autres pays, et que la mise au point et la validation de méthodes scientifiques prennent du temps.

Comment aider le Canada à devenir sans cruauté?

1. Signez la pétition de HSI sur BeCrueltyFree.ca, ce qui envoie un message aux membres du Parlement leur demandant de voter en faveur de la Loi sur les cosmétiques sans cruauté.
2. Demandez à votre famille et à vos amis de signer et de partager la pétition.
3. Parlez avec votre argent! Achetez uniquement des produits provenant de compagnies sans cruauté, comme Lush et les compagnies certifiées par le programme Leaping Bunny.
4. Suivez la campagne sur Facebook et Twitter.

Ensemble, nous pouvons faire du Canada le prochain pays à devenir sans cruauté!