L’expédition terrestre gratuite est de retour pour les commandes de plus de 60 $
Banner - Cultiver la paix au Congo grâce au cacao

Cultiver la paix au Congo grâce au cacao

Du beurre de cacao de source éthique aux grandes répercussions

Noël est synonyme d’amour et de compassion, et cette compassion devrait aussi s’appliquer aux cadeaux que vous offrez. Nous sommes fier.e.s d’être l’une des entreprises les plus éthiques qui soient : tous nos ingrédients sont de sources éthiques. Vous pouvez donc donner nos cadeaux sans culpabilité.

La République démocratique du Congo est un pays divisé. Il s’agit d’un endroit riche en ressources naturelles, mais qui a le PIB le plus bas au monde. Ses paysages sont idylliques, mais ils sont occupés par des milices armées. Bien que ses citoyens aient enduré des décennies de guerre, de violence et de pauvreté, leur optimisme est inébranlable.

Baraka Kasali est né au Congo, mais a vécu et étudié pendant des années aux États-Unis. Il est retourné dans son pays natal et a constaté que les conflits et l’instabilité économique limitaient l’accès au marché du travail, à l’éducation et aux soins de santé pour les 75 millions d’habitants. Aujourd’hui, le Congo n’est officiellement pas en guerre, mais de nombreux groupes armés continuent à terroriser les civils.

« J’ai rapidement réalisé que le potentiel du Congo et de ses habitants reposait sur l’agriculture », se remémore Kasali à propos de son retour au bercail. Il était particulièrement intéressé par la culture du cacao, un moyen fiable de générer des revenus.

En raison de l’instabilité politique constante, les cultivateurs ou producteurs de ressources naturelles peuvent devenir la cible des groupes armés. Pourtant, le cacao fait exception. On le décrit comme étant pratiquement à l’épreuve des conflits, car les fèves de cacao augmentent en valeur seulement après avoir été fermentées et séchées, ce qui nécessite du temps des et connaissances qui font défaut aux milices. 

« Il s’agissait d’une industrie durable pour les agriculteurs des régions rurales, à condition que les communautés congolaises développent des relations professionnelles avec des clients qui accordent de la valeur à la qualité et aux artisans responsables de cette qualité », ajoute Kasali. Mais créer des relations d’affaires n’est pas chose facile pour les agriculteurs congolais. Le pays est situé au centre du continent et ses infrastructures inadéquates posent un défi en ce qui concerne la distribution. Des problèmes de sécurité limitent également les possibilités de commerce, puisque la plupart des acheteurs veulent une source de cacao fiable et qui ne leur causera pas de problèmes.

Kasali a fait équipe avec l’initiative Eastern Congo, un organisme dédié à la croissance économique et sociale dans l’est du Congo. Il s’est joint à l’organisme en tant qu’agent de programme. Leur programme Farmer Trust revitalise l’industrie du cacao en difficulté en aidant les agriculteurs à produire du cacao de meilleure qualité tout en facilitant l’accès aux acheteurs internationaux.

L’un de ses acheteurs est Greg Pinch de Lush Cosmétiques Amérique du Nord. Pinch approche l’achat de matières premières de façon holistique : « Nous avons un budget à dépenser sur ces matières premières. Comment pouvons-nous l’utiliser pour avoir un maximum de répercussions positives? ». Pinch a découvert qu’acheter du cacao du Congo était une excellente occasion de se procurer un produit de haute qualité tout en aidant une communauté d’agriculteurs à prospérer.

Pinch a voyagé au Congo pour rencontrer des centaines d’agriculteurs en 2016. Il a appris que ces derniers avaient utilisé leurs primes de commerce équitable pour bâtir une école et des installations pour conserver et trier les fèves de cacao. Il a pu voir par lui-même comment la collaboration avec ces agriculteurs-- contribue directement à la croissance des communautés et est content que Lush augmente de façon continue sa demande annuelle pour cet ingrédient. En 2022, Pinch estime qu’il achètera 120 tonnes de beurre de cacao bioéquitable provenant du Congo.

Kasali est optimiste quant à l’influence positive du partenariat avec Lush sur les communautés agricoles dans son pays natal. Lush a été la première entreprise de cosmétiques internationale à communiquer avec les producteurs de cacao de l’est du Conogo, et Kasali espère que cela constituera un précédent pour de futures négociations dans la région. « Les entreprises doivent écouter les agriculteurs et travailler avec eux en tant que partenaires. Le respect de Lush pour les agriculteurs de la région établit un nouveau standard pour les entreprises voulant fonctionner dans la région. »

Découvrez nos favoris au beurre de cacao