Nous offrons l’expédition gratuite pour tous les achats de 50 $ et plus. Magasinez maintenant, payez plus tard avec Afterpay. En savoir plus.
Banner - L’agriculture régénératrice au Pérou

L’agriculture régénératrice au Pérou

Cultiver en collaboration

L’agriculture régénératrice est une pratique agricole consistant à laisser la terre dans un état plus riche, plus diversifié et plus résilient qu’avant la culture.

Le Pérou est l’un des nombreux pays où Lush collabore avec les agriculteur.ices locaux pour restaurer les terres dégradées et cultiver les ingrédients utilisés dans nos produits. Nos trois principaux objectifs relatifs à ces projets d’agriculture régénératrice durable sont :

  • Planter plus d’arbres
  • Mettre plus d’argent dans les poches des agriculteur.ices et des travailleur.ses
  • Bâtir une entreprise éthique qui peut produire des ingrédients de source 100 % transparente

Au Pérou, nous cultivons trois ingrédients qui seront transformés et utilisés dans vos produits favoris, comme l’huile de bois de rose, l’huile de noix du Brésil et le beurre de cupuaçu.

Pourquoi le Pérou?

Au Pérou, environ 1 100 mètres carrés de forêt sont abattus chaque année, dont 80 % illégalement. La déforestation nuit plus qu’aux arbres et à la faune péruvienne : elle est également responsable de près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre du pays. À l’échelle mondiale, la déforestation et la dégradation des terres sont la deuxième source la plus importante de dioxyde de carbone, après les combustibles fossiles.

Madre De Dios, une région du Pérou majoritairement recouverte par la forêt amazonienne, a souffert considérablement de la déforestation en raison de la collecte illicite du bois et de l’élevage du bétail. De plus, plusieurs des ingrédients utilisés dans nos produits peuvent être trouvés uniquement dans cette région riche en biodiversité. Notre objectif est de cultiver ces ingrédients de façon entièrement transparente et de régénérer la forêt grâce à un système d’agroforesterie.

Au début de 2018, nous avons créé une ferme de 200 hectares, où nous cultivons diverses espèces indigènes, comme le bois de rose et le cupuaçu, qui imite la repousse naturelle de la forêt. Plus de 40 % de ces cultures ne seront pas transformées en ingrédients, car elles servent seulement à promouvoir la biodiversité. Andrea Sabelli, la coordonnatrice des investissements Lush, explique : « Dans ce contexte de changements climatiques, ce travail est très important. La reforestation contribue directement à l’atténuation des changements climatiques, car la végétation capture le carbone dans l’atmosphère et le redirige vers le sol. En protégeant les larges pans de la forêt amazonienne, nous nous assurons que le carbone capturé reste là où il devrait.

Au Pérou, Lush collabore avec des agriculteur.ices de la région pour restaurer les terres dégradées et cultiver des ingrédients utilisés dans nos produits.

Deux agriculteurs plantent des semis près d’arbres sur un fond de forêt. L’un est accroupi en avant-plan, tandis que l’autre est penché.

Replanter le bois de rose

En créant le projet d’agriculture, il était clair que nous devions prioriser le bois de rose pour retourner la forêt amazonienne à son état naturel. L’extraction et l’exploitation forestière incontrôlées dans les années 80 et 90 ont poussé le bois de rose au bord de l’extinction. L’huile de bois de rose provient des copeaux de bois de l’arbre et libère un parfum sucré et épicé. Il est depuis longtemps très prisé dans l’industrie des parfums fins. Malheureusement, en raison de la demande internationale, cette espèce a été surexploitée.

Nous avons planté plus de 2000 arbres de bois de rose sur la terre et prévoyons en planter 16 000 de plus dans les prochaines années. Nous espérons appliquer une méthode durable pour extraire l’huile de bois de rose; cet ingrédient peut être extrait sans que nous ayons à déraciner ou couper l’arbre. Notre objectif est de préserver et de protéger cette espèce pour les générations à venir et d’augmenter la demande du marché pour soutenir l’extraction durable.

Protéger les écosystèmes critiques

En 2019, nous avons déployé nos efforts pour protéger les écosystèmes critiques amazoniens en louant au gouvernement du Pérou une zone de 2000 hectares le long de la rivière Las Piedras dans la région de Madre De Dios. Cette terre avait été surexploitée, et les espèces menacées, comme l’acajou et le bois de fer, risquaient le déboisement. Ici, nous travaillons avec un réseau d’organismes aux vues similaires pour prévenir l’extraction illégale des ressources et protéger un corridor écologique vitale à un éventail de grands félins, de primates, d’oiseaux et de reptiles avant qu’il ne soit trop tard.

« Au Pérou, Madre de Dios est reconnue comme la capitale de la biodiversité, explique l’agent forestier Julio Magon. Cette région est la source de trois bassins du fleuve Amazone et abrite d’innombrables espèces. » Magon, qui collabore avec Lush pour assurer que la gestion de la concession respecte les politiques et lois locales, nous met en garde: « La pression est grandissante. Si l’extraction illégale continue à ce rythme, la région va perdre son statut. »

Notre concession est étroitement surveillée 24 heures par jour par les Jungle Keepers, dont les gardes forestiers protègent la forêt des activités illégales d’exploitation forestière. Iels assurent aussi le suivi et la surveillance de la faune, incluant les jaguars, les pumas et les ocelots afin de s’assurer que les animaux puissent vivre en paix.

Nous cultivons aussi de façon durable les noix du Brésil, qui proviennent de 630 arbres, afin de les transformer en huile et fournir à Lush jusqu’à 80 à 90 % de son utilisation annuel d’huile de noix. Le noyer du Brésil est une espèce essentielle en Amazonie péruvienne. Ses noix, de la grosseur de la noix de coco, tombent à plus de 50 mètres sur le tapis forestier entre janvier et mars. Elles sont recueillies à la main avant d’être séchées, transformées et pressées pour obtenir une huile riche couleur dorée.

L’avenir

À la ferme, nous avons récemment commencé à transformer les premiers lots de beurres de cupuaçu et d’huile de noix du Brésil en utilisant de l’énergie solaire. Ces ingrédients seront utilisés dans nos produits Lush dans les prochains mois, fournissant ainsi un procédé entièrement transparent pour Lush et ses client.e.s. Pour ce qui est de l’avenir, Sabelli espère que nos projets au Pérou seront une source d’inspiration pour l’industrie. « Nous montrons que c’est possible. Plutôt que de couper la forêt pour cultiver des ressources ou les extraire, nous pouvons utiliser un système agroforestier et gagner un revenu satisfaisant. »