Livraison gratuite des commandes de plus de 55 $! Détails.
null

Haïti survit

Cultiver du cacao équitable

Chez Lush, tous les ingrédients que nous utilisons dans nos produits sont de la plus haute qualité et sont produits d’une manière qui respecte la planète et les gens qui les cultivent. De plus, ils ne sont jamais testés sur les animaux.

Pour ce faire, notre équipe des achats éthiques travaille non seulement à se procurer nos ingrédients et nos emballages, mais aussi à se renseigner sur les répercussions de chaque ingrédient sur les humains, les animaux et la Terre. L’équipe parcourt la planète pour suivre de près nos ingrédients, de la culture au traitement, pour s’assurer que notre chaise d’approvisionnement est éthique du début à la fin. Avoir une chaîne d’approvisionnement transparente nous permet d’amener des changements positifs, d’encourager la durabilité et de bâtir des relations à long terme avec des fournisseurs partout autour du monde.

Greg Pinch est le gérant des achats éthiques de Lush Amérique du Nord. Il a passé les cinq dernières années à développer une relation d’approvisionnement avec des agriculteur.ice.s à petite échelle en Haïti. Ici, Greg nous parle des possibilités émergentes pour notre nouvelle source de cacao.

Bienvenue à la famille Lush

En général, Lush préfère les partenariats d’approvisionnement durables, car nous savons que la stabilité et la prédictibilité du marché sont très importantes pour les producteur.ice.s. Le choix d’une nouvelle source est quelque chose de rare et donne matière à réflexion, spécialement pour un ingrédient clé comme le cacao, qu’on utilise dans plus de 75 produits Lush. Récemment, nos premiers conteneurs de fèves de cacao ont été expédiés depuis le port de Cap-Haïtien, dans le nord d’Haïti. En tant que source de cacao pour Lush, il y a beaucoup à célébrer à propos d’Haïti.

On demande souvent à notre équipe d’achats, à l’interne et à l’externe, comment nous arrivons aux décisions que nous prenons. C’est une question particulièrement valide dans le cas d’un ingrédient comme le cacao, qui est cultivé dans de nombreux endroits partout dans le monde. Personnellement, je l’ai vu être cultivé dans l’Est du Congo, au Guatemala, en Équateur, au Brésil, en Papouasie–Nouvelle-Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et en Ouganda. Il existe des raisons convaincantes de s’approvisionner dans n’importe lequel de ces endroits. En fait, nous avons un fournisseur dans l’est du Congo. Dans le nord de l’Ouganda, grâce à notre programme d’investissements Lush, nous soutenons la culture du cacao pour contrebalancer la déforestation et ses effets sur la température qui nuisent aux agriculteur.ice.s. Au Guatemala, encore une fois au moyen de notre programme d’investissements, nous soutenons la transformation d’un ancien pâturage bovin de 253 hectares en systèmes d’agroforesterie dont le cacao est une espèce clé. Ainsi, nous visons à planter plus d’arbres et à mettre plus d’argent entre les mains des agriculteur.ice.s. Donc, pourquoi Haïti?

On entend souvent parler des malheurs d’Haïti, souvent par les mêmes personnes qui sont à l’origine de ces problèmes. Toutefois, on omet de mentionner les obstacles majeurs qu’Haïti a dû surmonter, en commençant par sa révolution, la plus importante révolte d’esclaves depuis la rébellion de Spartacus contre les Romains. La révolution haïtienne a établi Haïti comme la première république Noire libre du monde. Néanmoins, pour maintenir sa souveraineté, Haïti a dû accepter de dédommager les propriétaires de plantation français pour leurs pertes. En d’autres mots, les dédommager pour leur propre émancipation. Haïti a travaillé sous le fardeau paralysant de cette dette, l’équivalent moderne de 21 milliards US, jusque dans les années 1940. Et ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres de l’ingérence étrangère dont a souffert Haïti.

Haïti survit. À quelques minutes en voiture du Cap-Haïtien se dresse la Citadelle Laferrière, construite pour défendre Haïti des invasions, bâtie par des milliers de mains pour sauvegarder leur liberté durement gagnée et aujourd’hui un symbole de la force et de l’indépendance d’Haïti. La visiter, c’est ressentir en termes très tangibles l’immensité de ce que les Haïtien.ne.s ont accompli, contre toute attente. Il s’agit d’un exemple irréfutable de ce qui est possible et pourrait être à la fois une inspiration et une motivation pour les voisins d’Haïti au nord, dans leurs propres luttes pour la justice.

Nous avons constaté par le passé les répercussions de nos achats éthiques et nous croyons sincèrement qu’en appuyant la valeur, la culture et le commerce équitable des fèves de cacao, les possibilités deviennent une réalité pour la communauté concernée, en l’occurrence Haïti.

Le cacao est à la fois présenté comme une tactique de restauration de l’environnement et comme un moteur de la dégradation, en particulier de la déforestation. C’est un équilibre difficile entre la promotion des moyens de subsistance des agriculteur.ice.s par le paiement de primes, mais au risque d’encourager un plus grand défrichage des terres. Ce risque est particulièrement élevé aux lisières des dernières grandes forêts du monde. On fait grand cas de la déforestation en Haïti. On en exagère parfois même la gravité en déclarant qu’Haïti est le pays le plus déboisé au monde. Toutefois, il est vrai qu’Haïti n’a pas le genre de forêt vierge menacée par l’agriculture qu’on retrouve dans d’autres régions du monde. Dans le nord du pays, le cacao, qui requiert l’ombre d’autres arbres pour pousser, favorise la protection de la voûte forestière restante.

Un autre risque du cacao est de favoriser sa culture au détriment de la production alimentaire. Cela peut mettre les familles agricoles dans une position précaire entre les récoltes. En Haïti, la sécurité alimentaire sous forme de jardins créoles (de petites parcelles de terrain avec une multitude de cultures) est intrinsèque aux pratiques des petit.e.s agriculteur.ice.s. L’agriculture de subsistance, si souvent rejetée et découragée, est en fait un excellent moyen de gérer le risque.

La transparence est très importante pour nous. Elle est cruciale à notre objectif de minimiser les répercussions négatives et de maximiser les répercussions positives. Nous devons comprendre ce qui se passe sur le terrain, au niveau de la ferme (ou de la manufacture). Nous pouvons nous rendre à Haïti en prenant un vol relativement court à partir de Miami. Par conséquent, nous pouvons nous y rendre plus souvent pour interagir en personne avec nos fournisseurs et bâtir une relation de confiance avec eux.

Deux de ces relations clés sont avec PISA, l’entreprise d’achat groupé et l’exportateur du cacao, et APROCANO, l’association de producteurs. PISA est entrée dans le secteur du cacao dans le Nord avec un succès retentissant, doublant immédiatement les prix à la ferme pour les producteur.ice.s, ce qui a forcé d’autres acheteurs à leur emboîter le pas. PISA a fait preuve d’un engagement à long terme pour améliorer les moyens de subsistance des agriculteur.ice.s en obtenant la certification biologique et, cette année, la certification Fair For Life, en garantissant des prix et des primes minimums pour les agriculteur.ice.s. L’entreprise est aussi un partenaire important dans la promotion de la culture de la vanille, au moyen d’un projet que Lush soutient également. La vanille est une nouvelle culture en Haïti et une bénédiction potentielle pour les petit.e.s agriculteur.ice.s.

Haïti correspond à ce que nous recherchons chez nos fournisseurs, et nous avons hâte de voir ce que l’avenir nous réserve. En 2021, nous nous attendons à nous procurer de 30 à 50 % de notre cacao en Haïti et nous nous attendons à ce que cette quantité augmente au même rythme que la croissance de Lush. Nous croyons que du cacao certifié de grande qualité améliorera l’existence des agriculteur.ice.s et grâce à la prime Fair For Life qu’iels recoivent, les agriculteur.ice.s pourront investir dans leur ferme et leur communauté. Grâce à des engagements solides et à une vision à long terme commune, nous croyons que les producteur.ice.s d’APROCANO acquerront une réputation internationale non seulement pour leur cacao éthique de haute qualité, mais aussi pour leur vanille. Nous sommes ravi.e.s de pouvoir soutenir leurs efforts.

Vous cherchez des produits au cacao équitable? Cliquez ici pour en savoir plus ou communiquez avec notre équipe du service à la clientèle .